Granulométrie et diagrammes de texture - Annexe 3

De Les Mots de l'agronomie
Révision datée du 1 octobre 2018 à 13:47 par Pierre Morlon (discussion | contributions) (Mise en ligne annexe)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher
Date de mise en ligne
1er octobre 2018
Retour à l'article
Cette annexe se rapporte à l'article Granulométrie et diagrammes de texture.

Les problèmes de la forme et de la solubilité des particules

La loi de Stokes suppose les particules sphériques. Lorsque des particules assez grosses (limons, sables) ont une forme aplatie (micas), la vitesse de chute lors de la sédimentation peut être complètement modifiée et l'analyse s'en trouvera faussée. C'est le cas des altérites de schistes et micaschistes.

Sans parler des particules gypseuses, il est très probable que certaines particules calcaires, très fines et issues de reprécipitations au sein même du sol, soient solubilisées lors du prétraitement à H2O2 et par l'hexamétaphosphate. Dupuis (1969 et 1975) avance des chiffres compris entre 1 et 5% de pertes par rapport à la quantité totale initiale de CaCO3.

Références citées

  • Dupuis M., 1969. Dosage des carbonates dans les fractions granulométriques de quelques sols calcaires et dolomitiques. Annales Agronomiques, 20 (1) : 61-88.
  • Dupuis M., 1975. La répartition granulométrique des carbonates dans les sols. Science du Sol, n°4 : 249-270.