Fertilisation des cultures : des bases scientifiques renouvelées - Annexe 1

De Les Mots de l'agronomie
Révision datée du 22 janvier 2020 à 12:44 par Pierre Morlon (discussion | contributions) (Mise en ligne annexe)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher
Date de mise en ligne22 janvier 2020
date
Retour à l'article
Cette annexe se rapporte à l'article Fertilisation des cultures : des bases scientifiques renouvelées.

Glossaire

  • Allométrie : en biologie du développement, l’allométrie est l’analyse des croissances relatives entre les organes, tissus ou processus d’un organisme vivant.
  • C3-C4 (espèces en…) : classement des espèces en fonction de leur type de métabolisme photosynthétique. Les espèces en C3 correspondent à l’ensemble des espèces cultivées tempérées y compris le riz ; les espèces en C4 correspondent essentiellement aux graminées tropicales : maïs, sorgho, canne à sucre. Leur différence de métabolisme leur confère des teneurs critiques en azote différentes, plus élevées pour les C3 que pour les C4.
  • Co-limitation : limitation de la croissance d’un organisme ou d’une population d’organismes par l’action simultanée d’au moins deux facteurs différents. Ce concept s’oppose à la Loi de Liebig des facteurs limitant, dans la mesure où celle-ci n’envisage pas d’actions simultanées, mais des facteurs limitants agissant les uns à la suite des autres.
  • Écologie fonctionnelle : discipline de l’écologie scientifique, elle étudie le rôle et les fonctions que les individus, les populations, les espèces jouent dans leur biocénose, c’est-à-dire leur communauté et leur environnement.
  • Générique : se dit d’une relation, d’un processus ou d’une fonction qui, observée ou étudiée dans un contexte donné, est transposable à une grande diversité de contextes.
  • Microbiome (du sol) : c’est l’entité formée par l’ensemble des espèces microbienne du sol (microbiote) et leur « aire de vie » dans un sol.
  • Paradigmes : ce sont les principes et méthodes qui fondent la recherche dans une discipline scientifique déterminée.
  • Propriétés émergentes (d’un système) : il s’agit des propriétés attachées à un système complexe qui ne peuvent s’exprimer qu’à l’échelle du système entier et dont la signification disparaît aux échelles d’organisation inférieures.
  • Réflectance (d’un couvert végétal)' : ce sont les propriétés optiques des feuilles des végétaux et plus particulièrement des couverts végétaux qui modifient le spectre de la lumière réfléchie. La mesure de cette réflectance dans différentes gammes de longueurs d’onde par télédétection (voir ce terme) permet d’en déduire certaines informations sur le contenu en azote du couvert végétal.
  • Stoechiométrie : calcul qui permet d’analyser les quantités relatives de réactifs et de produits qui sont en jeu au cours d’une réaction chimique. Cette approche permet d’analyser les rapports entre les éléments chimiques rentrant en jeu dans la constitution des organismes vivants et le fonctionnement des écosystèmes.
  • Télédétection : dans ce cadre précis, il s’agit de procédés de mesure et d’interprétation des ondes électromagnétiques (principalement la lumière) émis ou réfléchis par les couverts végétaux, que ce soit au moyen d’appareillages proches portables, ou aéroportés, ou satellitaires, permettant d’en inférer des variables indicatrices de leur fonctionnement.


Bandeau bas MotsAgro.jpg