Chrestien de Lihus : Différence entre versions

De Les Mots de l'agronomie
Aller à : navigation, rechercher
 
Ligne 1 : Ligne 1 :
'''Chrestien de Lihus''' est l'auteur anonyme d'un ouvrage (''Principes d’agriculture et d’économie, appliqués, mois par mois, à toutes les opérations du cultivateur dans les pays de grande culture'') . Dans sa ''Bibliographie agronomique'' (1810), Musset-Pathay indique: «L’auteur anonyme est M. Chrétien de Lihus fils, ancien conseiller à la cour des aides de Paris ». S'agit-il de Pierre-Augustin (1763-1813) ?
+
'''[[A pour personnalité::C|Chrestien de Lihus]]''' est l'auteur anonyme d'un ouvrage (''Principes d’agriculture et d’économie, appliqués, mois par mois, à toutes les opérations du cultivateur dans les pays de grande culture'') . Dans sa ''Bibliographie agronomique'' (1810), Musset-Pathay indique: «L’auteur anonyme est M. Chrétien de Lihus fils, ancien conseiller à la cour des aides de Paris ». S'agit-il de Pierre-Augustin (1763-1813) ?
  
 
==Listes des articles dans lesquels {{PAGENAME}} est cité==
 
==Listes des articles dans lesquels {{PAGENAME}} est cité==

Version actuelle datée du 3 avril 2012 à 15:22

Chrestien de Lihus est l'auteur anonyme d'un ouvrage (Principes d’agriculture et d’économie, appliqués, mois par mois, à toutes les opérations du cultivateur dans les pays de grande culture) . Dans sa Bibliographie agronomique (1810), Musset-Pathay indique: «L’auteur anonyme est M. Chrétien de Lihus fils, ancien conseiller à la cour des aides de Paris ». S'agit-il de Pierre-Augustin (1763-1813) ?

Listes des articles dans lesquels Chrestien de Lihus est cité


Liste des annexes dans lesquelles Chrestien de Lihus est cité


Ouvrages consultables en ligne

  • Chrestien de Lihus, 1804, Principes d’agriculture et d’économie, appliqués, mois par mois, à toutes les opérations du cultivateur dans les pays de grande culture. Paris, An XII, 336 p.
    • Texte intégral sur Wicri/Agronomie - exemplaire pouvant recevoir des commentaires (disciplinaires ou non) des utilisateurs
    • Texte intégral sur openlibrary.org