Couleurs des sols - Annexe 1

De Les Mots de l'agronomie
Aller à : navigation, rechercher
Retour à l'article
Cette annexe se rapporte à l'article Couleurs des sols.

Les couleurs des sols en Chine ancienne

Fig. 1. couverture de la Chinese Soil Taxonomy (2001).
Carte de la Chine, basée sur un autel de l’an 1421 de l'ère chrétienne (les contours sont ceux de la Chine actuelle, le sol de l’autel est carré)

Dans sa Description de Pékin, Wu Chang Yuang, [1788] 1829 décrit ainsi un autel dans un temple : « Il y a un autel quadrangulaire, dont le devant regarde le Nord ; (...) Le pavé d’autel est formé de terre battue de cinq couleurs représentant symboliquement les cinq contrées du monde ((pour l’auteur, le monde = la Chine)). La muraille formant l’enceinte intérieure (...) est revêtue de briques vernissées de quatre couleurs, dont chacune répond à la couleur d’une contrée » avec, en note de bas de page : « L’an 1109 av. J.C. la maison Tcheou fit ériger dans la capitale un temple (...). L’enceinte de ce temple était couverte du côté de l’Est d’une terre verdâtre, au Sud de terre rouge, à l’est de terre blanche, au Nord de terre noire ; et le centre était couvert de terre jaune. ».

Zi-tong Gong et al. (2002 : 106) précisent : « Un livre parut il y a 2500 ans dans lequel la fertilité des sols, leur couleur, leur texture, leur régime hydrique et leur salinité servaient de critère de classification. (...) Les empereurs chinois de nombreuses dynasties élevèrent des "autels des terres et des grains" pour montrer leur vénération au Dieu des terres et au Dieu des grains. (...) L'"autel des sacrifices aux cinq couleurs" construit en 1421 sous la dynastie Ming a été préservé dans le parc Zhongshan (Sun Yat-Sen) à Beijing. Son niveau supérieur d'environ 16 m2 est recouvert ((paved)) avec cinq types de sols de différentes couleurs : les sols de l'est sont bleus, ceux du sud sont rouges, ceux à l'ouest sont blancs, ceux du nord sont noirs et ceux du centre sont jaunes. Cela est cohérent avec la distribution générale des sols dans le pays. A l'est la plupart des sols sont bleus à cause des phénomènes de réduction du fer, au sud, les sols dominant sont rouges, au nord-ouest les sols arides et salinisés sont blancs et, au centre, les sols du plateau du loess sont jaunes. »

Cette disposition des 5 couleurs a été reprise pour illustrer la couverture de la Chinese Soil Taxonomy (2001) (fig. 1.).


Références citées

  • Cooperative Research Group on Chinese Soil Taxonomy. 2001. Chinese Soil Taxonomy. Science Press, Beijing, 203 p.
  • Wu Chang Yuang, [1788] 1829. Description de Pékin, avec un plan de cette capitale. Traduit du Chinois en Russe par le Rév. P. Hyacinthe, traduit du Russe en Français par Ferry de Pigny. St Pétersbourg, 177 p. (Le plan est de Ferry de Pigny, qui a séjourné 14 ans à Pékin, « Le long séjour pendant lequel j’ai pu examiner chaque chose de mes propres yeux, m’a mis à même de donner à ma traduction l’exactitude nécessaire, et d’éclairdir à l’aide de mes propres observations les passages obscurs de l’original »). [sur GoogleBooks]
  • Zi-tong Gong, Gan-lin Zhang, Zhi-cheng Chen, 2002. Development of Soil Classification in China. pp. 101-1125. In : Eswaran H. et al. (ed.), Soil classification. A global desk reference. CRC Press, Boca Raton, 263 p.


Bandeau bas MotsAgro.jpg